Sur le départ

J’aime bien me dire que rien n’arrive jamais vraiment par hasard, que tout a un sens, et qu’il faut autant que possible voir le positif de chaque situation inattendue (je n’ai pas toujours été comme ça, ça a du bon de prendre du recul). Pour des raisons particulières et complexes contre lesquelles je ne peux pas grand-chose, je quitte mon job plus tôt que prévu et le pays également. Un peu moins de temps pour organiser mon boulot, un petit séjour à Marrakech et un week-end à Casablanca annulés, à peine le temps d’aller acheter quelques souvenirs artisanaux, pas mal de préoccupation administrative (qui me crée quelques angoisses que je gère avec du chocolat noir et du Rescue !), mais ça donne d’avantage d’intensité aux derniers jours et cela signifie plus de temps off avant d’aller voir ce qu’il se passe à Londres et tout autour. J’ai prévu de rentrer directement en France, flâner à Paris au lendemain de mon arrivée, rentrer chez mon papa, aller à la mer, organiser un week-end au Havre avec Mathilde, dire bon anniversaire à ma grand-mère, voir quelques ami.e.s à Lyon, passer chez mon demi-frère (et bénéficier d’un instant gastronomique privilégié !), aller chez ma mère (et déguster la confiture de figues maison qu’elle vient de faire), et puis découvrir Venise avec lui. Me prendre aussi 2-3 jours toute seule, un peu en retrait, pour faire un point et me remplir de bonne énergie. Prendre le temps de refaire mon CV, et penser sérieusement à la création d’un portfolio en ligne. Après ça, il sera temps de commencer une nouvelle aventure ! Ah oui, et aussi gérer quelques démarches administratives (relou mais nécessaire obligatoire).

C’est toujours un peu étrange de partir. Bien que je ne me sente pas vraiment à ma place ici, d’un point de vue vie quotidienne & sociale, j’ai fait de belles rencontres et je suis triste de m’en éloigner même si on garde contact. Au-delà de l’excitation du nouveau chapitre qui va s’écrire, des nouvelles aventures, challenges, découvertes, et d’un retour de quelques semaines « à la maison », il y a aussi une petite boule au ventre. Mon esprit balance entre « ça va être génial, c’est une belle opportunité pour… » (découvrir une nouvelle ville, un pays et ceux autour, la culture et le folklore, retrouver cette sensation de liberté), et « comment ça va se passer ?! » (vivre à deux, parler une autre langue au quotidien, la vie dans une telle ville, trouver un job, se faire un réseau, rencontrer des gens), mais il s’équilibre aussi en sachant que quoi qu’il arrive ce sera du positif ! (et j’ai hâte hâte hâte de vivre tout ça et plus encore !).

Avant de partir, il faut que / j’aimerais :

  • déjeuner chez Kulte, à Rabat OK
  • manger un couscous OK (cuisiné par le mari d’une collègue, comme le 1er mangé à mon arrivée à Kénitra. La boucle est ainsi bouclée.)
  • acheter du amlou et des dattes à moitié OK
  • et de l’huile d’argan OK
  • tester le nouveau resto La K’antine, à Kénitra OK
  • prendre un petit déjeuner traditionnel OK (même qu’on a eu de la soupe d’orge sans en demander, et ça c’était le gros bonus qui m’a fait plaisir.)
  • racheter 1 ou 2 gants de hammam OK
  • me faire un hammam Oups
  • un apéro avec les copines-collègues OK #choukranmerci

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s