Retour de vacances

Un petit long résumé de mon mois de vacances, écrit un peu au fur et à mesure.

Quelques jours en France pour commencer ce mois de pause, une belle soirée à Paris et des balades culturelles au musée du Louvre Lens, à la Cité de la Dentelle & de la Mode à Calais, ainsi qu’une exposition photographique d’Andrew Birkin sur Jane & Serge. Puis direction Londres ! je me rappelais que cette ville me plaisait et depuis longtemps je souhaitais y retourner, cette escapade a confirmé mes souvenirs et plus encore. L’Architecture, les parcs, les coffee shops, la gastronomie partout et pour tous, la Culture, les ambiances, les styles, le dynamisme, le rythme, et la beauté flagrante de cette ville cosmopolite. J’ai adoré (re)découvrir les quartiers, imaginer vivre dans une mews (dont la sienne à Kensington), me perdre dans les petites rues, grignoter sur les marchés, me poser dans un joli café comme Woolidando, boire un excellent cocktail chez Shrub & Shutter et chez Kricket, pique-niquer dans l’herbe, traverser le marché aux fleurs de Columbia Road, déambuler dans Notting Hill, monter dans un bus à étage, petit déjeuner des scones aux raisins, parler anglais, passer du temps avec lui et me dire que ce sera bientôt chez moi aussi.

Le samedi, après un brunch à la vue incroyable sur Londres à la brasserie Darwin, nous avons pris le train pour ….. (destination surprise) Cambridge ! Tout est beau et charmant dans cette petite ville si chargée d’Histoire et d’histoires. L’architecture, les petites rues pavées, l’université (la plus ancienne d’Angleterre après Oxford), les boutiques, l’atmosphère… Il avait repéré les bonnes adresses : les glaces artisanales de Jack, le vieux pub Eagle, et le dîner chez Old Bicycle Shop. Et puis cette petite pause fraîche au bord de la Cam où l’on s’est amusé à observer le défilé de punts, ces bateaux rectangulaires sur lesquels familles, amis, groupes de filles (en mode EVJF / champagne & gourmandises), touristes et locaux prennent un temps de loisirs. Selon le meneur c’est plus ou moins drôle entre petits accidents, mauvaise technique, et perte de matériel !

J’ai hâte de vivre à Londres. Découvrir la ville, le pays, ainsi que l’Écosse, l’Irlande, le Pays de Galles et toutes les petites iles alentours. Avoir des amis à Swansea sera d’ailleurs une bonne occasion d’escapade. Et puis partager cela avec lui. Et le quotidien aussi.

Au retour, j’ai passé quelques jours chez mon papa et ma belle-mère. Le temps de raconter, papoter, partager, découvrir un peu la Baie de Somme – les superbes maisons colorées de Mers-les-Bains mêlant architectures anglo-normande, flamande et art nouveau, puis tomber complètement sous le charme de Saint-Valéry-sur-Somme, aller à Lille (et prendre le goûter chez Meert), le temps d’être ensemble et d’apprécier. Puis direction Lyon -une année depuis mon dernier passage-, une petite semaine à peine. C’était chouette malgré le temps girouette. Balade dans les Monts d’Or, flâneries dans la ville, découverte de nouveaux lieux, apéro au Café 203, diner-coup-de-cœur aux Mauvaises Herbes, excellente glace chez La Fabrique Givrée (pistache d’Iran & sésame-pavot), et l’occasion de revoir deux amies avec qui le contact s’était plus ou moins effiloché pendant quelques années et qui a été renoué l’an passé (#reconnaissance #merci). Après ça, je suis montée à Saint-Véran. Une petite journée de train et me voici dans mon lieu préféré. Celui qui me fait du bien, qui me procure plein d’émotions, où je décompresse, me ressource, me reconnecte, où je me sens bien. En plus du temps partagé avec C&L, et entre deux coups de main dans leur très chouette resto-crêperie, et quelques balades, j’ai passé une nuit à 2500 m d’altitude. J’étais hyper fatiguée du fait de la montagne, du rythme resto, des 3 précédentes semaines à vadrouiller et profiter et d’un rhume en couvade, la grimpette a été dure ! Mais une fois sur place, la petite rivière, les fleurs, le lac, les ânes, les montagnes… j’étais ravie de m’être offerte cette parenthèse de 24h. Sur place, j’ai fait la connaissance d’un couple de quinqua très sympathique : elle est cuisinière végétarienne à Lyon (en activité nomade), il est sculpteur dans le Jura. Le soir, je me suis endormie bercée par les comptines chantées par la fillette de la famille avec qui je partageais la chambre. Nuit calme mais rhume au réveil. Petit déjeuner à 7h puis départ. J’ai pris le temps de redescendre à Saint-Véran : 4h (2h30 normalement), mais je me suis arrêtée pour observer les marmottes, le paysage, prendre des photos, profiter de la fraicheur matinale, me poser ici, emprunter ce chemin, aller voir de plus près cette petite maison. Ambiance sérénité.
Ensuite j’ai fait une sieste d’1h30. Le reste de la journée et celle du lendemain ont été ponctuées de tisane serpolet-citron-gingembre, un peu de fleurs de mélèze, grogs en soirée, et galettes de sarrasin garnies de bonnes choses, le jeudi matin j’étais remise ! Évidemment c’est le jour où je repars. Le cœur serré comme d’habitude, mais en me disant que je reviendrai bientôt, dès que possible, et puis que peut-être un jour je m’installerai ici pour de vrai.

J’ai terminé ces grandes vacances chez ma maman, à la campagne. J’en ai profité pour trier et ranger des affaires laissées depuis que je vis à l’étranger. J’ai jeté une quantité de photos, petits souvenirs, et autres trucs obsolètes, et mis de côté d’autres trucs à donner. J’ai fait ça avec ma sœur, c’était marrant. Et puis je suis allée à Chambéry (la dernière fois c’était…. ?), ma sœur nous a fait découvrir  Ernest. Rien que d’y penser je veux vivre là-bas. Tout est fait maison et le lieu est super beau. Café frappé et partage avec ma maman d’une tarte briochée abricot & romarin (la prochaine fois je ne partagerai pas). Le samedi on est allées à Annecy (la dernière fois c’était…. ?), il a fait tout gris et froid mais si harmonieux avec l’architecture, les montagnes, les canaux et le lac. Et puis là aussi, ça a été l’occasion de revoir une amie recontactée l’an dernier (qui est d’ailleurs amie avec l’une de celles revue à Lyon). On s’est raconté nos vies autour d’un cappuccino et d’un carrot cake partagé, au tout petit et très chouette Café Bunna (qui était avant la boutique de cette amie). Là encore ce fut un bon moment, bien que trop court, et on se dit qu’il ne faudra plus se perdre de vue, ni avec elle ni avec les deux autres. Être entouré.e de bonnes personnes, de bonnes énergies, de bonnes attentions, et en être porteur aussi, est essentiel. Et je crois bien que de ce côté-là, ça s’améliore sérieusement pour moi et je ne veux pas de retour en arrière. Et pour finir, le dimanche j’ai passé du temps et diné chez mon demi-frère et son ami. Et j’aurais bien aimé un peu plus pour discuter encore avec eux, profiter des lieux et des environs. Et puis reculer le retour ici.

Pour résumer plus brièvement, j’ai passé de très bonnes vacances. Ce fut très bénéfique. De quoi tenir jusqu’au départ et prochaines vacances.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s